Insuffisance cardiaque : le sport essentiel

0 49

La pratique d’une activité physique est essentielle pour les personne touchées par une insuffisance cardiaque. L’exercice aérobie permet d’éliminer des cellules dysfonctionnelles.

L’activité physique qui permet la formation aérobie, réactive le processus qui aide les cellules cardiaques à se débarrasser des mitochondries dysfonctionnelles, selon les résultats d’une étude publiée dans la revue médicale Autophagy. Une solution thérapeutique, pour les 70% des patients atteints d’insuffisance cardiaque qui décèdent de la maladie dans les 5 ans.

Les chercheurs de la Fundação de Amparo à Pesquisa do Estado au Brésil ont mené des expériences menées in vitro sur des cellules et in vivo sur des rats pour comprendre les effets bénéfiques de l’activité physique sur le cœur. L’insuffisance cardiaque est une pathologie qui réduit l’efficacité du cœur qui devient incapable de pomper suffisamment de sang pour répondre aux besoins du corps.

LE SPORT PERMET D’ÉLIMINER LES MITOCHONDRIES DYSFONCTIONNELLES

Le sport permet de réduire la cachexie (ou perte sévère de poids, de masse musculaire et de capacité cardiaque), de contrôler de la tension artérielle à l’améliorer la fonction cardiaque.

Pour les chercheurs, ces améliorations sont dues au report du processus dégénératif qui entraîne la mort progressive des cellules cardiaques, favorisé par le sport.

En effet, les scientifiques ont observé une partie du mécanisme par lequel l’exercice aérobie protège le cœur malade. L’activité physique permet l’élimination des mitochondries -ces organes destinées à fournir de l’énergie aux cellules- dysfonctionnelles des cellules cardiaques. Ce processus augmente la molécule qui stocke l’énergie pour la cellule et réduit la fabrication de molécules toxiques.

« Le processus ne consiste pas à dégrader des protéines isolées mais crée une vésicule autour des organites dysfonctionnels et transmet tout ce matériel défectueux en une fois au lysosome, « une sorte d’incinérateur », explique l’auteur principal, le Dr Ferreira. « Le lysosome contient des enzymes qui détruisent les déchets cellulaires. « Cependant, en cas d’insuffisance cardiaque, ce processus est interrompu et il y a accumulation de mitochondries dysfonctionnelles »

« L’objectif, pour cette équipe serait de développer un médicament capable d’imiter ou de maximiser l’effet positif de l’activité physique sur le cœur », conclut les chercheurs.

Auteur: Agathe Mayer – TopSante

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.