Chaos en milieu scolaire : Un enseignant enceinte 5 filles de la même classe

0 34

Nous savons tous que les grossesses précoces et non désirées constituent un problème majeur et freinent les études de bon nombre d’élèves.

Comment pouvons-nous comprendre qu’un enseignant qui est supposé inculquer le savoir aux élèves, soit celui qui abuse de ces filles ignorantes et naïves en les enceintant ? C’est la question que tout le monde se pose.
Un enseignant a engrossé, au cours de l’année scolaire écoulée, cinq filles de la même classe à Mangodara.

L’annonce a créé un véritable chaos dans le village, faite par le chef du village de Mangodara, Zoumana Ouattara, lors d’une caravane de presse, dans la région des Cascades, sur le changement de comportement en matière de mariage d’enfants, de la planification familiale, des grossesses Rechercher grossesses précoces et non désirées en milieu scolaire et l’autonomisation des femmes et des filles.

«Ma fille même était dans cette situation.

Elle est tombée enceinte à 15 ans et en son temps j’ai voulu la marier de force et c’est une femme du village qui m’a conseillé de ne pas le faire. Et je l’ai laissée continuer ses études », a confié le chef Zoumana Ouattara.
Le chef a indiqué qu’à l’annonce de cette nouvelle, tellement furieux, il a voulu chasser cet éducateur de son village, mais étant un humain et l’erreur étant aussi humaine, il lui a pardonné en le mettant en garde de ne plus recommencer. Au maire de la commune, Famoro Ouattara de signifier d’abord que sa commune est délaissée à cause du mauvais état des routes.

Avant de mentionner que le phénomène des mariages forcés et des grossesses précoces en milieu scolaire sont une réalité. Mais, a-t-elle rassuré, par les différentes sensibilisations et plaidoyers que mènent les ONG et associations, les comportements sont en train d’être changés.

En ce qui concerne les mariages forcés, Mme Sourabié a laissé entendre que ces cas sont rares. L’association « Munyu », par la voix de leur présidente, Makarata Traoré, a rappelé que son association œuvre pour l’autonomisation des femmes et des filles, mais aussi pour la lutte contre les mariages forcés et les grossesses en milieu scolaire.

Les grossesses des jeunes filles, selon elle sont très répandues et sont inquiétantes si bien que le taux de scolarisation est en baisse chaque année. A son avis, les jeunes filles sont beaucoup intéressées par la recherche du gain facile, ce qui par conséquent entraine les grossesses non désirées. Mais avec l’appui des autres membres de l’association, elles ne comptent pas baisser les bras et laisser la situation s’empirer. C’est pour cela, a-t-elle signifié, qu’elles organisent souvent des campagnes de sensibilisation à l’endroit des filles et des femmes sur l’utilisation des méthodes contraceptives.

Par ailleurs, il regrette que la plus part des auteurs des grossesses des jeunes filles soient leurs enseignants.

Il a recommandé que l’on châtie « sur la place publique les filles qui se laissent enceinter de façon précoce pour que cela serve de leçon aux autres filles ».

Source : koaci

L’article Chaos en milieu scolaire : Un enseignant enceinte 5 filles de la même classe est apparu en premier sur S'informer.

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.