La masturbation : « Un miel empoisonné » elle est responsable de plus 90% des problèmes de santé

0 153

En l’absence de partenaire, ou même en couple, c’est une façon pratique et efficace de se faire plaisir.

Oui, mais… toutes les bonnes choses ont leurs limites !
1. Masturbation féminine ou masculine : quelles différences ?
2. Un plaisir centré sur soi
Quand la facilité aboutit à l’isolement

Il n’y a pas si longtemps, le fait de se masturber était réprouvé et jugé dangereux pour la santé physique et mentale. Beaucoup continuent à se poser des questions.

Chez l’être humain, la masturbation est une pratique sexuelle, consistant à provoquer le plaisir sexuel par la stimulation des parties génitales ou d’autres zones érogènes, à l’aide des mains ou d’objets, tels des godemichets ou autres jouets sexuels. Des femmes et des hommes s’adonnent aux pratiques masturbatoires pour découvrir leurs corps, avoir un plaisir solitaire et combattre la frustration. D’après le docteur Freud, faire cet acte est l’un des plus normal.

Il évite ainsi des frustrations et permet de se sentir mieux mentalement. Cependant la pratique de la masturbation.

Pour vous dire clairement et simplement que tout le monde s’est masturbé une fois dans sa vie. Tout le monde le fait et tout le monde continuera de le faire. Et c’est justement la qu’intervient la dangerosité de la masturbation. La masturbation c’est l’action de souiller. La masturbation est une stimulation des parties génitales permettant d’avoir du plaisir ou d’en donner.

Elle provoque un bien-être et une grande détente. La masturbation a ses inconvénients et est un danger chez les hommes mais quand même y a moyen d’arrêter la masturbation.
La masturbation peut détruire radicalement votre vie, et lorsque vous vous branlez régulièrement, vous risquez de vite devenir accro. Et malheureusement, cela finit par se traduire en un besoin quotidien. Au travers du pénis passe de l’air humide qui passe par la vésicule séminale puis au système lymphatique arrivant au cerveau en produisant un choque thermique et des espaces froid entre les neurones et les cellules cérébrales.
Chez les adolescents ca peut entrainer certaines conséquences, comme un développement anormal, par maque de ces substances ou énergie. Et vous allez par conséquent devenir une personne fainéante, moue et complètement désertée.

La masturbation expulse le calcium du corps provoquant des douleurs osseuses…
Celui qui se masturbe peut provoquer des troubles pour toute sa vie parque la moelle ne se développera pas normalement.

Les réponses avec le Dr Wilfrid Pavageau, sexologue, et avec le Dr Sébastien Beley, urologue andrologue :

« Il semblerait qu’il y ait un lien entre le nombre d’éjaculations et la réduction du risque de cancer de la prostate. Les études sont à prendre avec précautions, il faut attendre d’autres études pour que ce lien soit confirmé. Mais il semblerait qu’il y ait effectivement un lien entre la bonne santé sexuelle et le risque de cancer de la prostate, que ce soit par masturbation ou par rapports. »

« Non, la masturbation ne réduit pas les muscles. En consultation, on nous pose la question sur la masturbation pluri-quotidienne. La masturbation pluriquotidienne est-elle problématique ? Peut-elle causer des soucis ?… Mais il n’y a pas plus de risque avec la masturbation pluriquotidienne. Ensuite, il faut voir pourquoi on se masturbe plusieurs fois par jour, à quoi cela vient-il répondre… Est-ce qu’on le fait de manière automatique, est-ce que c’est un vrai plaisir… »

« Concernant une masturbation pendant plusieurs heures, le risque des rapports sexuels prolongés, que ce soit de la masturbation ou un rapport sexuel classique, c’est le risque de traumatiser les corps caverneux.

Quand ces corps caverneux sont traumatisés, ils ont une tendance à cicatriser d’une façon trop importante. Le tissu va s’épaissir à un certain endroit de la verge et cela va donner la maladie de Lapeyronie. Cela est valable pour des érections qui vont durer très longtemps, soit à cause d’un médicament, soit lors de pratiques qui consistent à faire prolonger l’érection sans arriver jusqu’à l’orgasme, soit avec le port d’un anneau de constriction à la base de la verge… »

Source : afriquefemme

L’article La masturbation : « Un miel empoisonné » elle est responsable de plus 90% des problèmes de santé est apparu en premier sur S'informer.

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.